Le fantasme du mammouth

Genesis 2.0

Quel contraste entre ces Iakoutes qui prennent tous les risques pour trouver des défenses de mammouth laineux dans le congélateur naturel de l’archipel de Nouvelle-Sibérie en Russie et ces étudiants fans du généticien américain George Church qui rêvent tous de maîtriser la biologie de synthèse lors d’un colloque à Boston. D’un côté des chasseurs d’ivoire qui profitent de la fonte accélérée du pergélisol par le réchauffement climatique pour multiplier les trouvailles et espérer devenir riche grâce à l’or blanc, de l’autre des apprentis-sorciers des biotechnologies qui, aux États-Unis, en Corée du Sud ou ailleurs, veulent faire renaître des espèces disparues ou en créer d’autres. Ce film réalisé par Christian Frei est certes long, mais il ne peut laisser indifférent sur cette obsession de l’homme à vouloir jouer avec le génome, à manipuler l’ADN pour se substituer à la nature et balayer par la science le résultat de millions d’années d’évolution. Dans ces conditions pourquoi ne pas cloner le mammouth ? Le documentaire revient sur ce spécimen exhumé en Nouvelle-Sibérie et dont le corps contenait du sang, mais pas de cellule exploitable pour ressusciter le géant disparu au Quaternaire. Étrange idée finalement de vouloir redonner vie à un pachyderme du passé quand son cousin bien contemporain tombe chaque jour sous les balles des braconniers pour ses défenses !

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.

Inline
Inline